Ségolène Royal a appelé les constructeurs automobiles à développer une voiture électrique populaire pour 2020 dont le prix sera entre 5 000 et 8 000 euros.

Ségolène Royal veut une voiture electrique populaire

Edit décembre 2015 : Ségolène Royal annonce à nouveau lors de la COP21 l’appel à projet pour une voiture électrique populaire à moins de 7000 euros. « Il faudra que les industriels forment des accords entre eux », a t’elle précisé. Michelin ferait partie des industriels intéressés, peut-être avec sa technologie de moteurs électriques dans les roues ?

Ségolène Royal fidèle lectrice de Voiture Electrique Populaire ?!

Avons-nous été entendus ?! Ségolène Royal n’a repris rien d’autre que le nom de notre site pour lancer un appel aux constructeurs automobiles : il faut développer une voiture électrique populaire pour 2020, à bas coût. Cette sortie à lieu en pleine critique des niveaux de pollution réels des voitures thermiques, du scandale Volkswagen sur la tricherie sur les contrôles antipollution et de la fin de l’avantage fiscal pour les voitures diesel.

 

La voiture électrique populaire coûte moins de 8 000 euros pour Ségolène Royal

Ségolène Royal définit la voiture électrique populaire comme un véhicule dont le prix d’achat est compris entre 5 000 et 8 000 euros. Au passage, la ministre ne manque pas de mettre une pression amicale aux constructeurs automobiles français en affirmant que « nos industriels traînent trop sur la voiture électrique« . Pas forcément équitable car Renault a développé une gamme de voitures électriques alors que PSA traîne vraiment avec un seul véhicule commun à Peugeot et Citroën et produit par Mitsubishi.

Pour financer le développement d’une voiture électrique populaire française, Ségolène Royal compte mettre à disposition des constructeurs automobiles français voir européens des lignes de crédit via les investissements d’avenir. Et la ministre d’espérer qu’une voiture sur deux vendue en 2020 soit électrique.

Attention aux fausses bonnes idées de voitures électriques populaires

Si Ségolène Royal est une fidèle lectrice de Voiture Électrique Populaire, la ministre a peut-etre également lu nos critiques ou nos doute sur ce qui nous parfait être de fausses bonnes idées de voiture électriques à bas coup. Ainsi, nous avons été très critique sur l’argent public que Ségolène Royal à investit aveuglement dans l’aventure Mia Electric. La voiture électrique Mia nous semblait être intéressante pour des application de niches mais jamais à même de rivaliser avec les prestations des citadines comme les Clio ou 208. Par ailleurs, Renault propose déjà une voiture électrique qui serait populaire par son prix mais pas par ses prestations : la Renault Twizy coûte environ 7 000 euros mais n’offre pas non plus des prestations à même de faire hésiter l’acquéreur d’une voiture citadine. Hors en 2015, il semble qu’aucun constructeur automobile ne sache produire un meilleur véhicule électrique dans la gamme de prix évoquée par Ségolène Royal. Aujourd’hui, une voiture électrique populaire à 8000€ est donc un vœux pieux – qui a au moins pour mérite d’exprimer la volonté politique de développer la voiture électrique économique.

La voiture électrique populaire sera possible par une massification des volumes de production et des économies sur la fabrication des batteries. Un saut technologique sur la chimie des batteries, peut-être avec les chimies au graphène, permettra d’atteindre des prix de vente des voiture électriques plus populaires.

Et puisqu’il faudra vraisemblablement attendre au moins 2020 pour voir de vraies voiture électrique populaires commercialisées … VEP continuera de vous tenir informé sur le véhicule électrique encore un moment !


Pin It